Sécurité informatique

Un système d'information (SI) est généralement défini par l'ensemble des données et des ressources matérielles et logicielles de l'entreprise permettant de les stocker ou de les faire circuler.  Plus précisément, selon Belout (2018) ce sont «des systèmes de travail dont les fonctions internes sont destinées à traiter l'information en exécutant six types d'opérations : saisir, transmettre, stocker, accéder, traiter et rediffuser l'information. Un SI produit de l'information, assiste ou automatise le travail exécuté par d'autres systèmes de travail.

Un SI ne se résume pas à de l'informatique, il est la réunion concertée et organisée  des 5 éléments essentiels que sont :

  • Les informations (informations que l'on désire gérer); les acteurs (concepteurs ou utilisateurs)
  • Le processus (processus que l'on désire rendre opérationnels); les technologies (support aux processus et aux données)
  • Le matériel et les procédures (guides).

Le SI représente donc un patrimoine essentiel de l'entreprise qu'il convient de protéger. La sécurité informatique de l'entreprise repose sur une bonne connaissance des règles par les employés, grâce à des actions de formation et de sensibilisation auprès des utilisateurs.

MDS propose en 2019 une formation de haut niveau sur Bootcamp en cybersécurité. Ce séminaire Bootcamp en cybersécurité se composera de deux cours regroupant les sujets les plus importants sur la sécurité de l'information.  La formation CEH fournit des connaissances techniques sur la sécurisation des infrastructures réseaux des entreprises, alors que la formation CISSP est orientée vers la sécurité informationnelle et sa gestion. Les deux cours vous préparent pour les prestigieuses certifications Certified Ethical Hacker et Certified Information Systems Security Professional.  

Management du capital humain

Publié au Royaume-Uni en 2017, le dernier ouvrage de notre équipe sur la performance sociale est le fruit d’une longue réflexion nourrie par des interrogations permanentes, des observations de cas pratiques, et une perpétuelle question de fond : Comment optimiser l’efficacité des gestionnaires par un équilibre judicieux et adapté des impératifs sociaux et économiques dans les entreprises ?

De grands défis à relever par les PVD durant la prochaine décennie. Un constat irréfutable s’impose à tous. Les entreprises sont ébranlées par des scandales éthiques, des problèmes de motivation, des conflits sociaux virulents, un appât démesuré du gain et une «fixation» exagérée sur les résultats de productivité. Le succès des organisations ne peut plus se mesurer seulement par l’habileté à gérer les ressources et atteindre des buts. Souvent la gouvernance financière prend le dessus sur la gouvernance sociale, mettant à l’épreuve les équilibres sociaux. Dans les PVD, ces questions sont un défi immense à relever pour une bonne gouvernance et un développement durable.

MDS propose en 2019 des séminaires sur l'audit de la fonction RH, le leadership et la gestion des compétences, la gestion des relations avec les syndicats et les partenaires sociaux. Sur demande, MDS peut proposer d'autres thèmes en Gestion des ressources humaines pour répondre à des besoins spécifiques. Renseignez-vous !

 

Gestion par résultats (GAR)

La Gestion axée sur les résultats (GAR) est devenue un incontournable pour les professionnels et gestionnaires de projets soucieux d’efficacité et de l'atteinte des objectifs.  Pour ce faire, ils doivent comprendre les fondements de l’approche par résultats, ses étapes et ses défis.  Comment se fixent les buts et quels sont les indicateurs les plus pertinents pour s’assurer du << Succès >> de leurs projets.

Qu’est-ce qu’alors le succès ou l’échec d’un projet ? Peut-on atteindre le succès sans la satisfaction des acteurs en présence (bénéficiaires, Gouvernements, bailleurs, sous-traitants) ?

Aujourd’hui l’efficacité des managers est liée à leur gestion optimale des parties prenantes (Stakeholders) et à la compréhension de leurs attentes (notamment les bénéficiaires). Outre la maîtrise des tableaux de bord opérationnels, une gestion efficace des équipes de projets (cohésion sociale, résolution des conflits, canaux de communication, leadership) permettront d’optimiser la performance organisationnelle.    

Passation des marchés publics

Un système de passation des marchés publics performant permet d’assurer une meilleure gestion des deniers publics et un bon fonctionnement des services publics. Selon les Nations Unies, les marchés publics concernent  l'achat de biens et de services, de même que la commande de travaux, par un pouvoir public tel qu'une administration nationale, une autorité locale ou les organismes qui y sont liées ou en dépendent. Chaque Etat africain retient une définition spécifique des marchés publics, englobant ou non les contrats de partenariat, les qualifiant ou non de contrats administratifs. Le champ d'application du Code des marchés publics varie donc d'un Etat à l'autre.

Une gestion des marchés publics efficace et efficiente conduit à des économies sur les dépenses de l’Etat. Elle contribue efficacement à la bonne gouvernance et à la lutte contre la pauvreté.  Selon le Bureau des Nations Unies (2016-2017), les passations de marchés publics ou l’achat de marchandises, de travaux ou de services par des institutions publiques, représentent souvent plus de 30% du PIB dans les pays en développement et entre 10 et 15% dans les pays développés.  

MDS recommande aux États de jouer un rôle catalyseur pour mettre en pratique les réformes nécessaires et éradiquer les  mauvaises pratiques dans ce domaine. Le but est de mettre place une stratégie globale visant à rehausser la fonction et à améliorer les capacités des agents responsable de la gestion des marchés publics. 

Finances publiques et gouvernance

 Aujourd'hui, malgré des efforts notables, la bonne gouvernance dans les PVD est mise encore à rude épreuve. Force est de constater que : 

  • Une lenteur dans la mise en-oeuvre d’une véritable réforme de l’administration publique
  • Sur le plan judiciaire, les juridictions s’affirment lentement
  • Au niveau de la société civile, les organisations de base n’occupent pas véritablement leurs places dans les débats nationaux
  • Le secteur privé est dominé par des activités trop informelles
  • Les systèmes politiques sont encore centralisateurs, les changements sont rapides (valeurs, technologies, l’information)                                               

 Selon la Banque Mondiale la bonne gouvernance serait ’’la manière dont le pouvoir est exercé pour gérer les ressources nationales économiques et sociales consacrées au développement’’. 

  • la Bonne gouvernance découle du souci d’assurer la viabilité des projets qu’elle finance
  • Le développement durable suppose l’existence d’un cadre transparent et fiable de règles et d’institutions pour la conduite des affaires publiques et privées
  • L’aspect essentiel de la bonne gouvernance réside dans une action gouvernementale prévisible, transparente et éclairée, dotée d’une bureaucratie imbue d’éthique professionnelle et d’un exécutif comptable de ses actions.

 

MDS offre en 2019 des séminaires spécialisés dans ce domaine à savoir le Contrôle financier, la gestion budgétaire en mode programmes, l'évaluation des systèmes de gestion des finances Publiques selon la méthode PEFA, la Gestion axée sur les résultats et sur la performance des finances publiques, etc. 

Plus d'articles...

Calendrier

Avril   2019
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Visite organisée à Québec

3 2009 crepas 7 medium